Vous l’aurez remarqué, on voit de plus en plus de vélos dans les rues françaises, depuis le déconfinement. Des pistes cyclables provisoires ont surgi un peu partout, à Paris, au Havre, à Toulouse, avec ses vélorues, à Bordeaux, à Tours… Elles sont un moyen écologique d’empêcher les gens de s’amasser dans les transports en commun, lesquels ne font pas bon ménage avec le Co-vid 19. Cocolis est prêt à faire du vélo l’allié du cotransportage courte distance !

A Amsterdam, la livraison à vélo est monnaie courante

Le monde des mobilités chamboulé 

Un nouveau tournant 

Pour éviter les transports en commun et leur promiscuité, en cette période de déconfinement, plusieurs villes en France et en Europe ont modifié leur plan de mobilité, vers une utilisation accrue des vélos et des trottinettes. 

Livraison avec un panier à l’avant

Ainsi, la ville de Nice a prévu 30 kilomètres de pistes cyclables temporaires, aussi appelées avec un certain sarcasme “coronapistes”, dont 12 ont été mis en place. Malgré de nombreux débats, autour de la piste cyclable du port, la fièvre du VTT s’est installée. 

Pour suivre toutes ces évolutions, l’outil de HERE Technologies, leader mondial de la géolocalisation, vous permet de visualiser le réseau de pistes cyclables qui se construit. Technologie et environnement main dans la main, comme chez Cocolis ! 

HERE Technologies a ainsi déclaré que “Paris s’illustre comme étant la ville ayant créé le plus grand réseau de “coronapistes” en Europe” ! Impressionnant 👏

Roulez jeunesse ! 

Vélos simples ou vélos électriques, la population française retrouve le goût de la bicyclette. Aujourd’hui, 6 000 cyclistes s’engagent sur la Promenade des Anglais, alors qu’ils n’étaient qu’environ 4 000 avant le confinement. Le trafic automobile, quant à lui, a baissé de 14% depuis le confinement, selon la ville de Nice. 

Bientôt tous à vélo ?

Certaines actions vont dans le sens de ce nouvel engouement, comme #coupdepoucevelo, qui permet de faire réparer son vieux vélo chez un professionnel qualifié. Ce plan consiste en 20 millions d’euros débloqués par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Des aides ont aussi été créées pour favoriser l’acquisition d’un vélo électrique, et le “Plan Vélo” et ses 500 millions d’euros d’investissements sur 5 ans veulent tripler l’utilisation du vélo en France.

Mais sans les voitures, que devient Cocolis ?!

Nouvelles habitudes, Cocolis s’adapte ! 

Pas de panique ! Votre plateforme de cotransportage ne vous abandonnera pas de sitôt. Le cotransportage, c’est une habitude qui s’installe tout juste.

Avec un vélo, on peut en faire des choses, et, notamment, transporter des mini colis (des clés, des barrettes, des livres…). 

Oubli de clés ? Un habitué des trajets en vélo sera là pour vous !

Cocolis encourage la mobilité douce 

La mobilité douce, soit les moyens de déplacements non motorisés, et, par essence, durables, se développe avec le déconfinement. Écologiques, discrets, et pratiques, les vélos et les trottinettes électriques vous séduisent, et nous aussi ! 

La mobilité douce pour respecter l’environnement jusqu’au bout

Se déplacer sans accroître les distances, sans ajouter au trafic, sans céder au trajet seul en voiture… Tout cela est adapté au modèle de Cocolis.

Aidez un autre utilisateur de Cocolis, et surveillez les annonces qui peuvent correspondre à vos trajets ! 

Du cotransportage à vélo au cotransportage de vélos !

Avec Cocolis, ce sont 520 vélos qui ont été expédiés depuis janvier 2020 ! Notre plateforme facilite votre usage du vélo, puisque vous pouvez l’envoyer n’importe où en France et en Europe, et de manière simple. 

Bon à savoir ! Vous aurez plus de chances de vous faire livrer si vous mettez un accent à “vélo”, dans votre annonce 😄. 

N’attendez plus, déposez votre annonce

Notre partenaire à deux roues

« Cocolis apporte une grande flexibilité, qui améliore la satisfaction client, dans ses prestations. »

– Sophie Vu, responsable du développement chez Velair.

Evitez le trafic et la pollution, mais surtout prenez garde à la pandémie à laquelle nous devons faire face. Avec Cocolis, choisissez le vélo et continuez à participer à la belle initiative qu’est le cotransportage.